Historique du chemin de Saint Jacques de Compostelle

Historique du chemin de Saint Jacques

La voie au départ du Puy-en-Velay du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (Via Podiensis), est décrite dès le 12e siècle.

C’est l’une des 4 voies jacquaires majeures (avec Paris, Vézelay et Arles) pour rejoindre le sanctuaire espagnol de Saint Jacques de Compostelle. Les pèlerins venaient sur cette terre de Galice pour y honorer les reliques du Christ martyrisé en 44 en Palestine.

Pourquoi le Puy-en-Velay ?

C’est au 10e siècle que l’évêque Gothescalk fut le premier pèlerin à se rendre  à Saint Jacques de Compostelle. Il décida de renforcer les liens entre la cité marial du Puy-en-Velay et le sanctuaire espagnol en faisant édifier en 962 une chapelle dédiée à Saint Michel sur le rocher volcanique d’Aiguilhe.

L’attraction de la ville du Puy-en-Velay augmenta durant les siècles suivants, la cité et sa cathédrale attirant des millions de pèlerins qui venaient prier la statue de la Vierge Noire. Certains d’entre eux parcouraient ensuite les 1600 kilomètres vers Compostelle. Et c’est ce lien, entre ces deux sanctuaires de pèlerinage, qui constitue encore aujourd’hui la particularité de cette voie jacquaire.

Depuis 1998, l’UNESCO a inscrit la cathédrale du Puy-en-Velay, l’Hôtel Dieu de la ville et certains tronçons du chemin entre le Puy et Ostabat, au patrimoine mondiale de l’humanité, renforçant la notoriété de cet itinéraire.

21, rue du Collège
43000 LE PUY-EN-VELAY

04 71 04 15 95 contact@rando-hauteloire.fr